Accueil » Infos générales » L’Ecole de musique » Mais qui est donc Jean Macé ?

Mais qui est donc Jean Macé ?

vendredi 2 juin 2006, par Patrice Vanneufville


Jean Macé (1815 - 1894)Jean Macé (1815 - 1894)

Journaliste républicain et professeur, il n’aura de cesse de se battre pour l’éducation de tous, qu’il juge indispensable à l’établissement de la démocratie. En 1866, il fonde la Ligue française de l’enseignement.
Le plus connu de ses ouvrages pédagogiques est : L’Histoire d’une bouchée de pain.

« A quelqu’opinion que l’on appartienne, si l’on peut se rencontrer dans un intérêt commun, en travaillant à chasser l’ignorance et l’intolérance, on fait par là même œuvre de citoyen ».

En quelques dates :

1815 - Jean Macé naît dans une famille ouvrière le 22 août à Paris.
1848 - Il milite en faveur du suffrage universel en même temps que pour l’instruction, à ses yeux indispensable pour accompagner une telle avancée démocratique. Jean Macé est convaincu de la valeur émancipatrice de l’éducation : il faut donner au peuple les moyens de s’instruire et de s’informer afin que chacun puisse jouer son rôle de citoyen responsable.
1851 - Après le coup d’Etat de Louis Napoléon Bonaparte, Jean Macé est inquiété pour ses idées républicaines et s’exile à Belbenheim dans le Haut-Rhin où il reprend l’enseignement.
1861 - Il publie son ouvrage de vulgarisation scientifique le plus connu « L’histoire d’une bouchée de pain », ou la digestion racontée aux enfants.
1863 - Il crée la Société des bibliothèques communales du Haut-Rhin, qui s’étend rapidement à tout le pays.
1864 - Avec l’éditeur Hetzel et Jules Verne, il fonde le journal « Le Magasin d’Éducation et de Récréation » qui renouvelle la littérature enfantine.
1866 - Dans le journal « L’opinion nationale », il lance un appel pour la création d’une Ligue de l’enseignement dont il proclame la naissance officielle peu de temps après.
1872 - Après l’annexion de l’Alsace par la Prusse, il s’exile à Monthiers dans l’Aisne où il ne cessera d’enseigner. Dans le même temps, il poursuit sans relâche son combat pour une instruction obligatoire, gratuite, laïque et arpente la France pour mettre en place des cercles locaux de la Ligue de l’enseignement. Cette dernière va très vite mobiliser un mouvement d’opinion sans précédent en faveur d’une instruction publique, obligatoire, gratuite et laïque.
Jean Macé (1815 - 1894)1881-1882 - Le vote des lois scolaires instaure l’école de la République.
1883 - Il devient « sénateur à vie ».
1894 - Il meurt le 13 décembre Monthiers.


« Il y a quelque chose de plus beau que d’avoir la force et la liberté, c’est de se la donner ».


Vos commentaires

  • Le 12 février 2013 à 23:23, par MAS Henri En réponse à : Mais qui est donc Jean Macé ?

    C’est vraiment sympathique de relire cette biographie résumée sur J. MACE...., et sur le site de notre Ecole. Merci !

    C’est bien dans cet esprit que Guy Candeloro s’était employé - à l’époque... - à vouloir que l’Ecole de musique prenne naissance, et qu’il s’est efforcé de la soutenir et de l’animer depuis lors.

    En effet, quel que soit le chemin emprunté...en musique, c’est autant de découverte de soi que de découverte des autres qu’il est question... Et rien qu’en ceci, les fameux « niveaux » ont de quoi apprendre à se découvrir, à se compléter... .

    A propos, n’est-ce pas ça...l’Egalité !?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

retour top